You are currently viewing Les protections thermiques de secours et de survie

Les protections thermiques de secours et de survie

Les protections thermiques de secours et de survie sont bien souvent présentes dans nos kits par le plus sobre des équipements : La couverture de survie. Oui mais, il y a couverture de survie à moins d’1€, et couverture de survie à “Whatmille” Euros ! Que devons-nous en penser ? Alors pour beaucoup une couverture de survie est une solution jetable, une solution basique et sommaire, une solution qui porte peu d’intérêt. Serait-ce une erreur de la considérer que trop peu ? Clairement oui ! Peut-être n’avez-vous jamais eu besoin de vous en servir ? Peut-être avez-vous fait un feu ? Peut-être avez-vous des couvertures ou un duvet toujours avec vous ? Peu importe, car le rapport taille/volume/poids est le meilleur compromis de la règle des 5C (Contenir, Couvrir, Couper, Cordage, Combustion). Je lui préfère la couverture en laine bien épaisse, mais sa taille et son poids la rendent de suite moins pratique simplement.

La couverture de survie a déjà accompagné des millions de victimes. Peu importe que vous soyez obtus, peu importe votre expérience. Si vous faites l’économie de quelques € pour une praticité inégalée, c’est que nous ne réfléchissons pas de la même manière. Je vous propose aujourd’hui un tour d’horizon, une approche transversale des protections thermiques de secours et de survie.

Commençons par un rappel des stades de l’Hypothermie :

Hypothermie légère de 36 à 32°

Symptômes : Frissons, chair de poules, sensation de froid, accélération du rythme cardiaque difficultés respiratoires et envie d’uriner.
Réaction : bouger, couverture de survie ou vêtement, s’alimenter, boire tiède ou chaud ou boissons énergétiques (ne pas confondre avec énergisantes) s’abriter du vent et trouver un endroit un peu plus chaud.

Hypothermie modérée de 32° à 30/28°

Symptômes : Fin du frisson avec plutôt des tremblements, sensation de bien-être, diminution de la fréquence cardiaque, pseudo obnubilation comateuse.
Réaction : Ne pas bouger trop brutalement, réagir, parler, se réchauffer lentement par tous les moyens et appel des secours.

Hypothermie sévère de 30 à 28°

Symptômes : Coma, ralentissement des fonctions vitales avec possibilité d’un état de mort apparente.
Réaction : C’est une urgence vitale, une affaire de spécialistes avec réchauffement progressif souvent de 1° par heure.

La couverture de survie

Ce type de couverture en mylar est développé en 1964 par la NASA dans le but d’isoler thermiquement les satellites, les navettes et les combinaisons spatiales, qui doivent être protégées de la lumière du soleil pour éviter la surchauffe. La société sous-traitant sa fabrication, MPI, commence à distribuer ces couvertures lors de marathons au milieu des années 1970 lorsqu’un de ses employés a l’idée d’en utiliser une à la fin du marathon de New York qui a lieu en automne, afin d’éviter l’hypothermie. Dès lors, son usage s’étend à l’armée américaine, aux hôpitaux et aux secours d’urgence aux personnes. [Source : Wikipédia]

La couverture de survie est un équipement essentiel. Cette protection thermique contre le froid ou contre le chaud n’est pas nécessairement un bête consommable jetable. Si la votre n’était pas à la hauteur de sa tâche le jour J ?

Il y a les couvertures que l’on trouve en kit de secours tout prêt. Il y a les couvertures que l’on achète indépendamment. Il y a les produits Decathlon, des produits générique ou de marques inconnues, Il y a la marque SOL (Survive Outdoors Longer) et les produits d’urgences médicalisées, il y a différents type de couvertures : Simple usage, réutilisable, les ponchos, les sac de couchage, les couverture de sol, ou encore le format tente de survie. Différentes formes pour différents usages spécifiques.

La couverture de survie mono usage

C’est à minima la solution que vous devez détenir dans un maximum de circonstances. Ne soyez pas avare, prévoyez d’en joindre dans tous les kits vous paraissant pertinent. La couverture de survie Decathlon Forclaz mono-usage à 3€ est le minimum syndical.

La couverture de survie réutilisable

C’est une solution plus résistante qu’il faut privilégier dans des circonstances plus rudes et plus probable comme la randonnée en haute montagne. Si vous savez devoir être exposé à du froid intense, il ne faut pas faire d’économie sur ce dispositif.

Le poncho de survie SOL (Survive Outdoors Longer)

C’est une réponse personnelle et mutuelle répondant à plusieurs situation. Ce deux en un à 82g est pour moi plus polyvalent qu’une simple couverture de survie rectangulaire. Cette solution offre un usage simplifié contre les intempéries tout en offrant un supplément de protection thermique individuelle. Bien entendu l’usage du poncho comme abri ou tente reste tout à fait envisageable en mode collectif. C’est la solution qu’il faut privilégier de mon point de vue.

Le point chaud

Cette technique de survie en spéléologie permet d’élaborer une bulle ou un habitacle dans lequel on va élever la température (moyennant un peu de condensation) avec une source de chaleur complémentaire comme la flamme d’une lampe acétylène ou celle d’une bougie adaptée. Le point chaud nécessite avant tout une couverture de survie. Sans elle impossible de concentrer et d’accumuler la chaleur. Ce dispositif de protection thermique est incontournable en spéléologie et a déjà démontré son bénéfice. Alors garder un peu de place dans votre mémoire car cette technique pourrait bien vous protéger d’une hypothermie sévère.

Les dernières images de la galerie, vous expose le contenu de mon point chaud lorsque je pratique une sortie de spéléologie :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La protection de sol d’un bivouac réussi

Les solutions d’isolations thermiques sol sont légion. Du simple, du léger, du heavy, de l’ultra-resistant, un matelas de feuilles sèches dans un sac poubelle pour la verte, ou encore du carton pour les urbex. Un choix complexe, voir High-tech avec les nouveaux matelas aux R-Value : 4.

La protection thermiques de sol, ma solution Heavy

La couverture thermique la plus durable que je possède est un compromis EDV (Voir Révision de mon EDV ). La Multi-Purpose All Weather Thermal Blanket est un dispositif ultra robuste et vraiment pas fragile qui associé à un tarp offre un super potentiel. C’est aussi une solution de camouflage thermique dans la mesure où elle efface votre signature thermique et infrarouge. Ce produit semble aujourd’hui assez mal commercialisé en France mais on retrouve une solution semblable sous une autre marque : Arcturus Outdoor Survival Blanket. Qui plus est à un prix très honnête vue le prix sur Amazon. Il existe encore un meilleur compromis économique chez mon partenaire Medhybride la couverture à œillets de MFH.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les matelas et protections spécifiques

Entre les solutions MUL (Marche ultralégère) comme mon Ultralight Insulated SeaToSummit à 430g et R-value 3.1, et des solutions plus sobres et polyvalentes pour les bushcrafters rough and tough, chacun peut trouver ou doit trouver son meilleur compromis. Il faut tout de même garder à l’esprit que la protection sol est toute aussi importante, voir plus importante qu’un duvet -15°, une mono-tente, une bâche (tarp) pour le couvrir du 5C. Certains “twistent” et préfèrent pas de sol du tout avec des Hamacs qui ne pourront être installé qu’en présence d’arbres. C’est pour cette raison que le hamac est la moins polyvalente des solutions. (Comment s’isoler pour ne pas avoir froid dans un hamac ?)

R-Value

Techniquement la valeur R est une mesure de la résistance thermique ; plus la valeur R est haute, plus le niveau de résistance thermique du matériau ou de la structure est élevé. Cette valeur n’est pas utilisée uniquement pour mesurer la performance thermique des sacs de couchage. Elle est utilisée par les ingénieurs et les scientifiques pour évaluer toutes sortes de matériaux des fenêtres à la fibre de verre. (Source : Thermarest)

Le Bivvy bag, sac de couchage de la dernière chance

Ce sac de couchage de survie est une solution pratique, d’un petit volume, d’un poids ultraléger et d’une bonne efficacité. Difficile de trouver mieux pour répondre à un bivouac imprévu. Ces sacs Bivvy font partis des BOB de la maison. Ils sont la pierre angulaire du couvrir dans la règle des 5C de nos sacs d’évacuation.

Mes 3 Tact Bivvy by Frog & Co achetés en 2018 ne coutait que 25€ l’unité à l’époque. Je ne sais ce qu’il s’est passé entre temps sur Amazon. Même ceux de la marque SOL (Survive Outdoors Longer) sont moins cher aujourd’hui, alors qu’ils étaient nettement plus cher avant. Il existe plusieurs produits sur le marché, vous trouverez le meilleur compromis en fouinant un peu.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La protection thermique d’urgence médicalisée

Le H de M.A.R.C.H.E. représente Head et Hypothermia. Quels dispositifs pour la prévention de l’hypothermie ? A minima une couverture de survie plastifiée de bonne qualité de sorte à ce quelle ne se déchire pas lors des manœuvres de la victime, et quelle puisse être repositionnée plusieurs fois sans pénaliser les intervenants. Nous pouvons aussi disposer des poches de chaud afin d’augmenter la température sous la couverture. Bien entendu nous devons disposer dans chaque kit IFAK d’au moins une couverture de survie.

Lors de l’évacuation (Evacuate) le E de M.A.R.C.H.E. la protection thermique pourra être maintenue avec une couverture de survie dans la civière (Voir en photo Le POC-KIT Stretcher ).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La couverture Blizzard EMS BPS2-10 (FP : Flat-Packed)

Une belle découverte en cette fin d’année auprès de mon partenaire Medhybride. La couverture Blizzard EMS Trauma est conçue pour traiter l’hypothermie chez les patients traumatisés en cas d’hémorragie, de brûlures, d’exposition aux intempéries et d’immersion dans l’eau. Sa matière Reflexcell® 2 couches offre une isolation thermique inégalée (viable jusqu’à -7.7°c) pour protéger des intempéries ou pour une utilisation dans le traitement de l’hypothermie. Son design compact se range facilement dans votre sac à dos ou votre pochette IFAK. 240g, faible volume et emballage sous vide. Je vous ferais un article plus spécifique sur l’hypothermie et le secours.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les protections thermiques de secours et de survie, conclusion

Les protections thermiques de secours et de survie sont ultra-présentes dans nos préparations. Elles sont une assurance risque Chaud/Froid. Vous l’avez compris, il existe des solutions parfois plus adaptées à une situation. Comme je l’évoque en début d’article, vous devriez prévoir un maximum de protections thermiques dans tous vos modules et kits. Il semblerait plus pertinent de disposer de différents types de couvertures de survie en fonction du type de module. C’est en tous cas ma manière de préparer mes kits. Et vous ? Comment vous préparez-vous ?

La playlist Youtube

 

Laisser un commentaire