Zoom sur Citoyen Prévoyant

Zoom sur Citoyen Prévoyant

Qui ne connait pas Citoyen Prévoyant ? Je crois que je suis abonné à la chaîne depuis le début de mon intérêt pour le survivalisme. C’est une des chaînes francophone des plus populaire du domaine. J’apprécies cette chaîne car les sujets sont traité de manière dynamique avec plus de 130 vidéos de courtes durées. Préparation, matériels, modularités, conservation, une quantité de sujets sont abordés. Pace à l’invité, je vous laisse lire ce Zoom sur Citoyen Prévoyant.

Q1 – Qui es-tu ?

Bonjour, et merci de me recevoir sur la Résilience. Je m’appelle Stevens, j’ai bientôt 40 ans, père de deux petites filles. J’habite depuis deux ans dans le sud de la France et j’anime le blog et la chaîne YouTube Citoyen prévoyant.

Q2 – Comment es-tu devenu qui tu es aujourd’hui ?

Dans les années 80, mes parents ont décidé de quitter la France pour retourner sur leur île natale. Je devais avoir 8 ans lorsque nous nous sommes installés en Guadeloupe en pleine campagne. À l’époque sur l’île, les raccordements des habitations aux réseaux d’EDF et à l’eau de la ville étaient plutôt rares. Et pour les habitants des campagnes, il était nécessaire de développer une certaine autonomie voire une autosuffisance complète. Au début, on s’éclairait le soir à la bougie ou avec une lampe à pétrole. Par la suite, mes parents ont investi dans un groupe électrogène pour que l’on puisse s’éclairer avec des ampoules le soir et regarder le journal de 20 heures. On n’avait pas une grande autonomie et on était dépendants des carburants pour avoir un peu d’électricité. Du coup, on utilisait le groupe électrogène de 18 heures à 21 h 30 pour économiser le carburant. Quelques années plus tard, mes parents ont investi dans une installation solaire pour avoir de l’eau chaude, un réfrigérateur solaire et surtout un meilleur confort au niveau électrique. Pour l’eau de boisson au début, on devait se rendre en voiture dans la commune voisine remplir plusieurs jerricans de 20 litres, à la fontaine municipale. Pour se baigner, on utilisait l’eau des récupérateurs d’eau de pluie. Par la suite mon père fit construire deux citernes en béton pour plus d’autonomie hydrique et y installa une pompe pour alimenter notre maison en eau. Pour la nourriture, on mangeait essentiellement les légumes de notre potager et les fruits de notre verger. Pour les protéines, c’étaient surtout les œufs de notre poulailler, de la morue salée et des sardines en boite. Bien que je n’aimais pas cette vie spartiate étant plus jeune, j’ai compris bien plus tard l’intérêt de vivre en autosuffisance. Je me rappelle que ma mère disait souvent : « notre vie est spartiate certes, mais si un jour nous perdions nos emplois, on aurait toujours un toit sur notre tête et un potager pour nous nourrir » Ma mère appelait notre maison : notre refuge.

On peut dire que très jeune sans connaître le terme prévoyant ou autonomiste, j’ai baigné dans le concept dès ma plus tendre enfance. Concernant le survivalisme, mon questionnement personnel à commencé en même temps que la crise des subprimes aux Etats Unis. Je regardais horrifié à la TV des gens perdre leurs emplois, se faire déposséder de leurs maisons et obligés de vivre dans leur voiture ou sous les ponts. J’ai trouvé la situation inquiétante et j’espérais que cette catastrophe n’arrive pas en Europe. Quelques années plus tard, la Grèce a déposé le bilan. Cet événement m’a convaincu qu’il était temps de me préparer au cas où la France s’effondre, pour être prêt et ne pas subir les conséquences de cet effondrement.

Q3 – Pourquoi es-tu devenu producteur de contenus internet ?

Au début c’était pour avoir un journal de bord de mes expériences et de mon avancement dans ma préparation. Lorsque je faisais une recette de conservation des aliments en vidéo. Je pouvais y revenir plus tard si je ne me rappelais pas la procédure de tête. Ensuite j’ai eu des interactions avec des inconnues qui me laissaient des commentaires sous mes vidéos. Ils me posaient des questions, ils avaient l’air d’aimer mon travail et de fil en aiguille j’y ai pris gout.

Animer une chaîne YouTube sur la prévoyance m’a permis de me rendre compte que je n’étais pas le seul à vouloir me préparer à un éventuel effondrement de ma normalité. Cela m’a motivé et m’a donné envie de m’instruire dans ce sens et de partager mes trouvailles avec mon audience. Et pour ne rien te cacher je fais partie des gens qui pensent que plus il y’aura de personnes préparées au niveau national, plus se sera facile de surmonter un effondrement de la normalité quel qu’il soit. Donc c’est pour cela que je communique un maximum via mes médias sur ce mode de vie.

Q4 – Pourquoi as-tu choisi un type de support particulier ?

J’ai toujours apprécié le format vidéo, je trouve ce support visuellement plus parlant d’où la création de ma chaîne YouTube en 2012. J’aime aussi le format blog et j’écris des articles sur mon site web depuis 2016.

Q5 – As-tu un thème de prédilection ?

A vrais dire je m’intéresse a beaucoup de chose, comme l’entreprenariat pour devenir indépendant financièrement. (Je pense qu’un prévoyant doit devenir entrepreneur (micro entreprise) même s’il est employé ailleurs. Car l’argent qu’il gagnera en faisant des jobs à côté permettra financer une partie de son projet d’autonomie).

J’aime aussi trouver des bons plans pour faire des économies au quotidien, notamment au niveau de l’alimentation. Mais ce qui m’amuse le plus c’est le prepping. Oui, j’ai une prédilection pour le prepping, le stockage et la conservation de nourriture, ainsi que la fabrication de kit de survie divers et variés. Je m’intéresse aussi au mindset. Je pense qu’il est important de se forger un état d’esprit de prepper. Devenir prévoyant, ne se fait pas du jour au lendemain. Il y a quelques étapes à franchir au niveau intellectuel pour amorcer ce changement de vie.

Q6 – Quelles sont tes lectures favorites ?

Je prends plaisir à lire essentiellement des livres qui traitent de l’autosuffisance et l’autonomie. J’aime apprendre de nouvelle compétence et les livres m’aident énormément. Je me suis donné comme objectif d’acheter un nouveau livre chaque mois. Dans ma petite collection de livres, on trouve de tout, mais je vais te donner quelques titres que je trouve intéressants comme :

  • Le grand guide Marabout de l’autosuffisance ;
  • Vivre (comme) à la campagne. Du rêve à la réalité ;
  • L’art de faire son fromage ;
  • Conserver les fruits et les légumes ;
  • Aquaponie le guide de référence.

J’en ai encore plein d’autres, mais je ne vais pas tous les citer ici. Mais pour conclure, je conseillerais de lire la collection en 8 tomes « La petite maison dans la prairie » de Laura Ingalls Walder, je pense que tes lecteurs connaissent la série TV et « Une seconde après » de William R. Forstchen. Sans spolier tes lecteurs, c’est l’histoire de John Matherson, Ancien colonel de l’armée Américaine et professeur d’histoire au collège de Black Mountain qui s’apprête à fêter l’anniversaire de sa plus jeune fille. Quand survient une panne de courant : les appareils électriques s’éteignent, la musique s’arrête… Plus étrange, les téléphones portables ne fonctionnent plus ; même les voitures sur l’autoroute toute proche stoppent brusquement. Les jours passent et la population de Black Mountain doit se rendre à l’évidence. Le pays a été victime d’une explosion nucléaire à haute altitude. Le pays, paralysé s’enfonce dans le chaos, la violence et la famine. C’est une fiction qui résume bien un effondrement de la normalité à l’échelle d’un pays et je trouve personnellement ce livre très intéressant à lire.

Q7 – Quelles sont tes influences principales ?

Mes influences sont multiples et variées, disons que sur YouTube, j’apprécie le travail de beaucoup de personnes. Bien que je ne puisse pas citer tout le monde, je vais en nommer quelques-uns :

  • Stéphane (La clef des champs) ;
  • Vol West (le survivaliste) ;
  • Jérôme (Esobook) ;
  • Bjorn (Ma ferme autonome) ;
  • Brian (L’archi’pelle) ;
  • Barnabé (Chaillot Barnabé) ;
  • Et bien d’autres…Je consulte aussi beaucoup de blog FR et US.

Q7 – Comment peut-on suivre ton activité ?

Merci encore pour l’invitation sur le blog La résilience, pour les lecteurs de la résilience qui le souhaite, ils peuvent découvrir mon travail via

Zoom sur Citoyen Prévoyant

Zoom personnalité  :

  1. Zoom sur Tom de Preppers.space
  2. Zoom sur Survivaliste JCB
  3. Zoom sur EsobOOk
  4. Zoom sur Argos
  5. Zoom sur Apprendre Préparer Suivre
  6. Zoom sur Vivre sans le monde moderne
  7. Zoom sur Citoyen Prévoyant

Laisser un commentaire