La radiocommunication Survivaliste en France

La radiocommunication Survivaliste en France

La radiocommunication Survivaliste en France ne dispose pas d’un plan de bandes et fréquences radios établies. Force est de constater à quel point la population Survivaliste en France n’est pas structurée au niveau des radiocommunications. Face au plan de communication de cette même population nord Américaine, nous n’avons pas d’allure. Disons le, Il existe une approche française de ce plan, mais réduit au périmètre PMR uniquement (sur www.pmr446.free.fr).

Au delà de l’usage d’urgence ou SHTF, la radiocommunication est un vecteur d’entraide, une alternative à internet, et permet un réseautage localisé au niveau territorial. Il pourrait donc être intéressant d’organiser un usage structuré et codifié pour les usagers survivalistes en Français.

Analyse de la situation

Nous avons évoqué dans l’article précédent l’usage du canal PMR 3-33 (Canal 3 CTCSS 33 / 446.03125 et 210,7 Hz) comme canal d’appel dédié aux survivalistes et aux preppers. Est-ce suffisant ?

Probablement pas en raison d’une bande UHF moins adaptée à de grandes distances de propagations (pour une puissance d’émission équivalente). Il serait donc judicieux d’avoir une configuration VHF en complément, en cas d’urgence.

Comme « DE » par hasard, à ce jour, la plage VHF de 146,000 à 148,000 MHz  n’est pas attribuée en Région 1 (et donc en France).

Dans cette mesure, il semble donc possible d’imaginer qu’on ne dérangerait aucune activité attribuée en France en utilisant cette plage. Si on se réfère au plan nord américain, pourquoi alors ne pas utiliser les mêmes fréquences VHF qu’outre Atlantique ?

En effet dans le plan américain, la fréquence 146.520 Mhz est un canal d’appel, la fréquence 146.550 un canal de dégagement survivalistes et la fréquence 146.420 MHz un canal de dégagement preppers. Ainsi, nous pourrions finalement avoir la même configuration que les Nord Américains (Il semblerait que ces fréquences soient parfois utilisées par les RA).

Nous pouvons aussi considérer les fréquences HF de la CB si nous utilisons cette bande. Pour la bande HF (CB) nous pouvons l’utiliser sans questionnement. Pareil pour les fréquences PMR analogique et numérique et pour la bande marine le canal 16 et 72 en dégagement si nous sommes en mer.

Bilan

Si l’on reprend le plan SHTF Américain, nous pourrions exploiter les lignes en vert.

==== SHTF SURVIVALIST RADIO FREQUENCY LIST BASIC CHART ====
=== BAND === | CHAN. | FREQUENCY MHZ| DESCRIPTION
============ | ===== | ============ | ==================
FRS UHF ==== | FRS 3 | 462.6125 FM =| PREPPER
GMRS UHF === |GMRS17 | 462.6000 FM =| SURVIVALIST
PMR UHF ==== | PMR 3 | 446.03125FM =| SURVIVALIST PREPR
MURS VHF === |MURS 3 | 151.9400 FM =| SURVIVALIST PREPR
CB AM ====== |CB 3AM | 026.9850 AM =| PREPPER
CB AM ====== |CB 9AM | 027.0650 AM =| HIGHWAY SAFETY
CB SSB ===== |CB 37U | 027.3750 USB | SURVIVALIST PREPR
CB FREEBAND= |FB425U | 027.4250 USB | SURVIVALIST PREPR
LOWBAND VHF= |LOW334 | 033.4000 FM =| SURVIVALIST
HAM UHF ==== |HAM U3 | 446.0300 FM =| PREPPER
HAM VHF ==== |HAM 42 | 146.4200 FM =| PREPPER
HAM VHF ==== |HAM 52 | 146.5200 FM =| HAM CALLING
HAM VHF ==== |HAM 55 | 146.5500 FM =| SURVIVALIST
HAM HF ===== |HAM10M | 028.3050 USB | SURVIVALIST PREPR
HAM HF ===== |HAM20M | 014.2420 USB | PREPPER
HAM HF ===== |HAM40M | 007.2420 LSB | PREPPER
HAM HF ===== |HAM60M | 005.3570 USB | SURVIVALIST NVIS
HAM HF ===== |HAM80M | 003.8180 LSB | PREPPER
LAND SAR VHF |SAREMT | 155.1600 FM =| SEARCH AND RESCUE
MARINE VHF = |MAR 16 | 156.8000 FM =| SAFETY CALLING
MARINE VHF - |MAR 72 | 156.6250 FM =| BOAT PREPPER

The source of this chart is RadioMaster Reports.
Updated 2015. Entered into public domain. Free to copy.

Cela nous donnerait le Plan SHTF suivant ( en plus des fréquences déjà identifiées dans la précédente configuration ) :

  • HAM VHF ==== | SHTFPRE  | 146.4200 FM =| DÉGAGEMENT PREPPERS
  • HAM VHF ==== | SHTF        | 146.5200 FM =| CANAL D’APPEL
  • HAM VHF ==== | SHTFSUR  | 146.5500 FM =| DÉGAGEMENT SURVIVALISTES
  • PMR UHF ==== | PMR 333  | 446.03125 CTCSS 210.7 FM =| CANAL D’APPEL

Un nouveau fichier de configuration CHIRP pour l’UV-5R

Afin de vous faciliter la configuration, voici un nouveau fichier de configuration CHIRP pour de mettre à jour la configuration que je vous ai initialement proposée. Ainsi vous trouverez les configurations de canaux supplémentaires correspondant au Plan SHTF bi-bande UHF et VHF.

Téléchargez-moi ici

Les grandes lignes d’un projet

Afin d’augmenter le maillage territorial de la communauté résiliente (Survivalistes et Preppers) nous pourrions déployer un réseau augmenté de communications avec plusieurs dispositifs sur notre territoire. Cela pourrait être :

  • Des relais perroquet
  • Des relais simplex bande à bande
  • Des transpondeurs (relais duplex crossband) PMR 3-33 vers VHF 146.520 Mhz.
  • Des transpondeurs (relais duplex crossband) HF 3 et 9 en FM vers VHF 146.520 Mhz.
  • Des relais RoIP Zello
  • Des Relais RoIP Mumble

Cela ferait une belle organisation. Un prochain article devrait permettre de développer le projet de manière plus pragmatique…

Pour rappel :

* FM : Frequency modulation
* NFM : Narrowband FM
* WFM : Wideband FM

Je tiens à remercier Maki1 Prolo Survie pour son coup de mains lors de la rédaction de cette article.

Cet article a 33 commentaires

  1. Salut,

    Je pense que tu voulais parler de « SHTF », et non « SHFT » 😉

  2. Très bonne initiative.
    D’ailleurs il y a aussi Fréquence citoyenne FCF sur YouTube qui propose le même genre de projet.
    Avez-vous un lien ? Sinon peut-être pourriez-vous y travailler ensemble ?
    Merci beaucoup ce projet en espérant qu’il puisse débouché sur qques chose pour notre communauté.

  3. Super cette article et merci pour le fichier chirp
    Je suis un peu loin pour passer en mode écoute sur les canaux mais dès mon retour je mis colle ….

  4. bonjour déja se mettre d’accord sur un canal car tout le monde lance un truc(canal)
    une frequence pmr avec ou sans code ctss pour la france là une trés bonne idée
    73/51

  5. Tout à fait d’accord avec vous Charlie3 …

    1. Ok les gars, qu’est qui vous convient pas en fait. Cet article ne met en évidence qu’un canal d’appel par bande. Alors je comprends pas ? Se mettre d’accord ? Mais qui ? C’est une proposition, vous y convergez ou pas. Personne n’est obligé de garder ma configuration. Cela n’a rien d’officiel. Mais vu que personne n’avance sur rien, je propose…

  6. Je me suis mal exprimé…je suis d’accord pour retenir un canal par bande et je pense en cela que c’est une bonne idée… voilà effectivement il faut faire avancer les choses ….

    1. Donc on fait quoi pour diffuser un plan de radicom sur un large spectre ? Vous avez des blogs pour répéter ce type d’informations ? Vous partagez sur un Max de réseaux sociaux et canal alternatif underground ?

  7. Pour quoi ne pas utiliser le format CSV ?

    Il me semble que pour avoir un baofeng étanche, les uv5r neufs ne le sont plus
    et qu’il faille prendre des uv9r+. Dites-moi si je me trompe.
    Donc voici les opérations a faire sur linux :

    sudo ./chirpw
    Fichier => Open fichier.img
    Fichier => Exporter fichier.csv
    Radio => Telecharger depuis la radio – Lire :
    /dev/ttyUSB0
    Baofeng
    UV-82WP
    Fichier => Importer fichier.csv
    Radio => Telecharger vers la radio – Ecrire

    Avoir le fichier CSV dès le départ est plus pratique, et il a aussi d’autres
    avantages :
    – il peut être immédiatement lisible depuis le blog;
    – il a une colonne pour les commentaires, qui si elle était bien renseignée
    permettrait à n’importe qui, même les débutants, de juger de la pertinence
    de chaque ligne (comme cela est très bien fait sur le plan radio de ce blog);
    – le fichier peut être versionné par exemple sur un git lab, et ses
    évolutions renseignent aussi sur la qualité du contenu et sa pertinence;
    – le fichier pourrait servir sur d’autres équipements actuels ou futurs sans
    être obliger d’installer un chirp.

    1. @Sébastien,
      Oui c’est une approche d’utiliser le CSV.
      Par contre je ne vois pas de handicap à utiliser le format natif Img de CHIRP, car il suffit d’enregistrer sous un version modifiée selon les besoins de chacun.
      Pour la transposition sur d’autres modèles, il suffit d’exporter le CSV dans CHIRP il me semble.
      Mais je note pour mes prochains articles de fournir aussi la version CSV.
      Pour les explications Linux, attention cela ne sera pas nécessairement toujours le device /dev/ttyUSB0, cela peut être /dev/ttyUSBx 1, 2, 3 … selon les équipements connectés à ce moment là sur le bus contrôleur USB.

      1. En page 18 du document http://www.guerredefrance.fr/Documents/RADIOLOCALE.pdf
        il y a : « Le canal 18 est réservé à l’appel tactique entre radios amateurs »
        (frequence 433.500). Il mérite peut-être d’être ajouté.
        Aussi, il y a ici plein de fréquences répertoriées :
        http://frequences-grenoble.ouvaton.org/
        Probablement que tu connais déjà ce site, mais je le mentionne au cas où.

        Sinon je me suis fait un petit projet qui produit un pdf à partir du csv,
        qui ajoute automatiquement les commentaires. Il génère aussi un fichier sans
        les canaux pour que le « git diff » soit lisible.
        Plus un script en python pour automatiser l’envoie sur baofeng.
        Je peux le mettre disponible si ça t’interesse.

        1. @Sébatien, ce document est approximatif il me semble. Dire qu’en LPD 433 on est à 10mW max est vrai, mais 10×10 fait 100mW et non 1000mW. Avec un UV5R au mini et donc 1W on est 100 fois trop puissant. Utiliser le LPD pour les mouvements tactiques à 10mW, et donc peu de portée peut avoir du sens pour limiter la propagation des communications mais les radio-amateurs ne doivent pas s’intéresser au LPD433 légal.

          Sinon ton petit dev semble intéressant. Par contre un script pour chercher un raw sur le git et le pousser vers la radio semble complexe pour madame michu depuis son Windows 10. Que veux-tu dire par rendre disponible ?

          1. http://beaugrand.chez.com/pdf/frequences.pdf
            http://beaugrand.chez.com/pdf/livret-frequences.pdf
            produits par les commandes :
            make
            make livret
            à partir de l’archive :
            http://beaugrand.chez.com/tgz/baofeng.tgz

            Je l’ai fait surtout pour moi pour avoir en une seule
            feuille A4 les fréquences enregistrées dans le baofeng, et
            sans couleur pour ceux qui n’en ont pas ou n’en veulent pas.

            Tu en fais ce que tu en veux, le modifier, tout changer, t’en
            servir pour un « git lab », etc. Tu peux même supprimer les
            entêtes et ne pas me citer.
            Mais si ça ne plait pas je peux les retirer.

          2. Là je suis sur un projet dans un tout autre domaine… je regarde quand je trouve du temps.

  8. Bonjour,
    J’hesite entre un uv-5r ou un modèle numérique genre dm-5r pour de l’ecoute et une touche de survivalisme 🙂
    Que me conseillez vous ?
    Merci bcp

  9. Vous vous trompez ! entre 146 et 148 Mhz, c’est une bande à usage militaire exclusif … à vos risques et périls.
    Ce n’est pas parce que vous n’y entendez rien qu’il n’y a rien
    voir feuillet 29a ici :
    https://www.anfr.fr/fileadmin/mediatheque/documents/tnrbf/TNRBF_2019-04-11.pdf

    aff DEF statut EXL en clair, ça veut dire que l’affectation est la à Défense (l’armée, pas le quartier ) et l’usage exclusif.

    1. Merci pour ce document à jour des informations. Je n’ai pas inventé le fait que dans les sources 2017 les fréquences sont non attribués.

    2. Jean-Philippe, j’apprécie votre précision. Seriez-vous intéressé par la réalisation d’un article sur l’aspect réglementaire ? Vous pourriez ainsi amener un œil neuf sur ces aspects et confirmer les risques. Même si tout le monde prend ses responsabilités, informer serait bien. Ainsi, je pourrais ajouter un addendum à chaque articles pointant vers le votre.

  10. en 2017, l’affectation était la même !

    1. Jean-Philippe, je n’ai pas inventé l’information mais elle date effectivement. https://radio.pagesperso-orange.fr/Divers/ARCEP2013-1515.pdf
      Par contre le feuille est ces codes est pour moi illisible. Même en cherchant les codes dans chaque colonne, et en revenant sur la présentation de la codification colonne, je n’arrive pas à synthétiser que c’est à usage militaire. Comme faites-vous ?

  11. un article… pourquoi tout réinventer ?

    Gestion ( et « police ») des fréquences en France par : https://www.anfr.fr/l-anfr/nos-missions/.
    http:// arcep.fr ( plutôt côté audio-visuel et téléphonie).

    voir le schéma pour comprendre « l’articulation » :
    https://www.anfr.fr/fr/gestion-des-frequences-sites/tnrbf/les-bandes-de-frequences/lacces-aux-frequences/

    http://www.radiofrequences.gouv.fr/ plus sur l’aspect impact des ondes radio.
    au niveau mondial, l’union internationale des télécommunications : l’UIT ( ou ITU) : https://www.itu.int/

    et wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Attribution_des_fr%C3%A9quences

    1. Pour synthétiser et rendre plus accessible. Je n’aime pas la démarche élitiste qui tend à dire si tu comprends pas tant pis pour toi.

  12. re,
    Ce n’est pas une démarche élitiste ! juste que je n’ai pas non plus un emploi du temps extensible, d’autant plus quand j’écris avec un smartphone.

    dans le document :
    https://radio.pagesperso-orange.fr/Divers/ARCEP2013-1515.pdf non affecté, veut dire non affecté aux radioamateurs de la zone 1 ( donc la France) . ce document ne reprend que les fréquences amateur et leur affectation suivant les zones. Donc ne donne pas les affectations aux autres utilisateurs.

    Le lien que j’ai donné plus haut : je copie colle  »
    https://www.anfr.fr/fileadmin/mediatheque/documents/tnrbf/TNRBF_2019-04-11.pdf

    aff DEF statut EXL en clair, ça veut dire que l’affectation est la à Défense (l’armée, pas le quartier ) et l’usage exclusif. »

    la ligne juste au dessus donne la définition des abréviations.

    Ces abréviations sont données dans le document cité.
    Au passage, tout ce qui est « page perso », n’est pas la source la plus sûre, surtout au regard des mises à jour. ( même wikipédia que j’ai néanmoins cité, j’ai d’ailleurs fait une mise à jour dans une page wikipédia avec le lien sur l’anfr)
    Mais j’ai mis les liens vers les sites gouvernementaux ou officiels, donc à jour et justes par définition.

    Avez vous regardé la page que j’ai citée ? ces abréviations sont en regards de la bande au-dessus de 146Mhz et pour la zone 1, c’est attribué à la Défense ( l’armée) avec un un sage exclusif. Certaines bandes de fréquences peuvent avoir plusieurs allocataires avec un usage exclusif, soit partagé. Et dans le partage il peut être à égalité de droit ( le premier arrivé utilise la fréquence) ou prioritaire souvent le cas pour l’armée, et donc dans ce cas, même un amateur sur la bande partagée ( notamment en 430 Mhz) doit dégager au profit de l’armée, le radioamateur ayant pour cette portion de bande un statut secondaire..

    Si les fréquences sont organisées, c’est pour éviter des brouillages, qui peuvent dans certains cas provoquer des problèmes de sécurité ou des dysfonctionnements.
    Par exemple sur un satellite il y a une (bande) fréquence « montante » et une descendante. L’écart de bande peut représenter plusieurs centaines de Mhz.. C’est aussi le cas de relais transpondeurs amateur entre le 144 et le 430MHz ou 144MHz et 1200MHz.
    Du coup, quand on ne sait pas, on peut émettre sur la fréquence montante d’un transpondeur, ne rien entendre d’autre sue cette même fréquence en dehors de son correspondant, mais, soit bloquer un autre utilisateur de la fréquence montante, oui , même avec un talkie peut atteindre un satellite ! – soit se retrouver retransmis sans le savoir..

    Je n’ai plus en tête les peines encourues, mais ça va de la confiscation et destruction du matériel avec amendes et cela va jusqu’à l’emprisonnement.
    Il y a eu des cas de brouillages de communications aviation avec une personne ( un vétérinaire pour être précis ) utilisant un téléphone sans fil de maison non agréé télécoms. Je n’aurais pas aimé être à sa place. Heureusement qu’il n’y a pas eu de crash ou brouillage de communication d’urgence, car je ne pense pas que son assurance responsabilité civile l’aurait couvert.
    J’ai un exemple « parallèle ». Je connais une personne qui utilisait un drône, sans s’inquiéter de quoi que se soit au niveau réglementation. Son drône, devenu incontrôlable probablement à cause d’une interférence radio 2.4Ghz, est tombé juste devant le nez d’un avion. Ca a mis un bordel pas possible.. il a pris 3 mois de prison avec sursis, 7500 € d’amende, et évidemment destruction de son drône.

    Donc en résumé, la réglementation est là pour harmoniser l’usage du spectre radio tout le monde. (comme le code de la route)
    D’ailleurs, vous faites la même chose à ce que je vois.. vous essayez d’harmoniser en régulant l’affectation des canaux le 77.7 par exemple. ( la numérotation ne coule pas de source ! ).

    En france il y a 2 bandes libres ( sans taxe, sans examen) CB et 446 Mhz. Et il vaut mieux ne pas sortir de ces bandes « citoyennes » et en respecter les limites ( un relais en 446Mhz n’est pas autorisé 😉 ).

    Perso, je ne suis pas de l’anfr, et ce qui se passe en dehors des bandes amateur n’est pas mon problème, je ne suis pas policier des ondes, je ne travaille pas à l’ANFr. J’attire juste l’attention..

    Je crois qu’en cas de danger grave et imminent, il est admis qu’une personne intervienne sur une fréquence secours en montage ou maritime. Mais je n’ai pas trouvé de texte à ce sujet. Donc ne pas prendre cela pour argent comptant, là, tout de suite.
    Bon week-end,
    Jean-Philippe

    1. Il faut que je planifie une note au sujet de la lecture du Tableau national de répartition des bandes de fréquences.
      Que je corrige par addenda le plan fréquences résilientes, en supprimant les deux canaux VHF entre 146 et 148 MHz.
      Après, il faut noter que la proposition de prescription d’usages était dans le cadre d’un SHTF et non pas en exploitation courante.
      Merci de la contribution.

  13. c’est quoi un SHTF ?
    un prepper ?

    j’ai vu : https://www.la-resilience.fr/wp-content/uploads/2019/09/Liste-des-fr%C3%A9quences-de-radiocommunications-SHTF-des-survivalistes-et-preppers.pdf
    là aussi de nombreuses fréquences ne sont pas ( ou plus) exploitables en france.
    Je ne comprends pas non plus pourquoi certaines fréquences amateur y sont.
    (j’ai fait partie de l’adrasec, une organisation radioamateur au service de la sécurité civile. J’ai d’ailleurs participé au moment de la tempête de 99 au réseau d’urgence et à deux recherches réelles de balise d’avion + de nombreux exercices).

  14. hello.
    en « SHTF » il ne faut donc pas compter sur les relais, la grande majorité étant alimentée par EDF…
    M’Amérique du Nord n’est pas dans la même région Radio, donc pas les mêmes affectations pour les fréquences.

    1. Ok Jean-Philppe, on ne pourra donc pas compter sur vos compétences radio et nos compétences en maintien énergétique pour redémarrer un relais et le rendre autosuffisant s’il le fallait.

      Le plan SHTF Nord Américain n’est pas dans la même zone. Oui dans l’article on le sait, pour cela je fais une analogie…

      J’ai bien l’impression que mes articles ne vous plaises pas. Je partage mon peu de connaissances dans une démarche de démocratisation des moyens alternatifs de communication, si nous étions obligés de trouver des solutions.

      Avez-vous intégré le paradigme ?

      C’est la démarche radio qui semble être de la merde. J’aimerais pouvoir vous apprendre d’autres choses et susciter de l’intérêt dans un autre domaine, mais j’ai pas l’impression que c’est ce que vous recherchez sur mon blog. C’est dommage de ne pas trouver de la convergence sur ce sujet.

Laisser un commentaire

Fermer le menu