You are currently viewing Walipini : La serre enterrée

Walipini : La serre enterrée

Lorsque les écarts thermiques jour/nuit ont de grandes amplitudes (proche du gel), la culture extérieure est souvent compromise. En France les zones climatiques impactés par ces grandes amplitudes sont très généralement les zones de relief au-delà des 1000 m d’altitude. Pour autant, et localement ces écarts thermiques de grandes amplitudes existent aussi en dessous de cette altitude. Le Walipini (serre enterrée) est dans ces cas un moyen particulièrement simple et pratique (lowtech) de contourner ces aléas climatiques, afin de maintenir une plage thermique tempérée et adaptée aux cultures. Walipini : La serre enterrée

Cultiver son potager tout au long de l’année est le rêve de nombre de jardiniers. Certains crieront au scandale, en ne respectant pas les saisons, mais d’autres y trouveront l’intérêt de garantir son auto-suffisance 365 jours par an.

A mi-chemin entre la serre solaire et la biotecture du earthship le Walipini est un concept venu d’Amérique du sud (Bolivie) qui signifie « lieu de chaleur ». On l’appelle également serre creusée ou serre bioclimatique ou serre géoclimatique. Cette serre souterraine ne craint ni le gel ni la chaleur ! Comment ?

Plus on descend sous terre plus la température est constante. Ce principe est utilisé en géothermie pour les  grandes profondeurs ou plus précisément avec un puits canadien en basse profondeur (entre 1 et 2 mètres). Cette température constante (10 à 12 degrés) ne nécessite donc pas beaucoup de chaleur ambiante pour réchauffer la serre, contrairement à une serre hors sol. On utilisera alors les principes du bioclimatisme pour orienter au mieux la serre afin de maximiser les apports solaires. [Source  Build-green.fr].

Les points d’attention pour une bonne réalisation

Avant de vous embarquer dans la réalisation de ce Walipini, il existe des critères de réussite à ne pas esquiver.

  • La nature de votre sous-sol permet d’y creuser une cavité sans heurter des roches ;
  • La pente de votre terrain permet un ruissèlement naturel permettant de ne pas noyer la partie enterrée ;
  • L’emplacement de la serre est bien exposée au soleil lorsqu’il est au plus bas, et n’est pas offusquée par un obstacle (relief, arbres, bâti).
  • Il est important d’être vigilant au niveau de l’étanchéité et de mettre en place drain périmétrique ;
  • Il est essentiel de mettre en place un système de ventilation pour éviter toutes élévations non maitrisée de la température sous la serre. Mieux vaut prévoir plus de lucarnes que pas assez. Idéalement les lucarnes devraient être orientées dans le sens du vent dominant du site. Sachez qu’il existe des dispositifs simples et autonomes pour piloter l’ouverture automatique de vos lucarnes :  Vérin d’ouverture automatique de serre
  • Ajouter un point de collecte d’eau de pluie afin de disposer d’eau d’arrosage à proximité.
  • Il est possible d’envisager l’usage de panneau photovoltaïque afin de disposer d’un peu d’électricité dans la serre.

Walipini et taxe d’aménagement

La surface taxable des constructions correspond à la somme des surfaces closes et couvertes calculée à partir du nu intérieur des façades : Surface intérieure ne tenant pas compte des épaisseurs des murs extérieurs.

Les surfaces sous une hauteur de plafond inférieure ou égale à 1,80m et des trémies : Dans une construction, espace réservé dans un plancher pour laisser passer un escalier, un ascenseur, une cheminée…, escaliers et ascenseurs sont déduites. Un bâtiment non clos (une pergola, une tonnelle par exemple) ou une installation découverte, comme une terrasse, ne sont pas compris dans la surface taxable. En revanche, une véranda close et couverte est taxable.

La législation Française définit que la surface taxable est composée de toutes les parties d’un bâtiment ou annexe dès lors qu’elles dépassent 1,80m de hauteur sous plafond et au-delà de 5 m². Voici pour cela une astuce pour ne pas avoir besoin de permis (moins de 20 m² de construction), et pour ne pas avoir à payer de taxe d’aménagement après la déclaration préalable de travaux.

Walipini exemple plan - Taxe aménagement

La déclaration préalable aux travaux Article R421-9 

Attention, beaucoup de personnes confondent les textes et critères définissant l’obligation d’une déclaration préalable, avec la manière de calculer la taxe d’aménagement. Il faut noter que les conditions de déclaration préalable aux travaux évoquent des hauteurs par rapport au niveau du sol, et la taxe d’aménagement prend en compte la hauteur sous plafond. Ce qui fait une nette différence au moment de payer.

NB: suite aux échanges en commentaire avec C Genov, une erreur s’est glissée dans la vidéo. Vous devez faire une déclaration en mairie dès que votre surface au sol dépasse 5m2 ou que votre hauteur dépasse 1,8m. Si l’une des deux conditions est remplies, vous devez déclarer même si votre surface taxable est au final inférieure à 5m2 et que vous ne paierez pas de taxes. Le seul cas où vous n’avez rien à déclarer est la construction d’une serre de moins de 5m2 et dont la hauteur ne dépasse pas 1,8m

Playlist Youtube

Walipini : La serre enterrée

Laisser un commentaire