Le néo-survivalisme est un mouvement protéiforme

Le néo-survivalisme est un mouvement protéiforme

Le néo-survivalisme est un mouvement protéiforme qui implique un mode de vie dit alternatif, et qui ne revêt plus d’appartenance politique s’appuyant sur la classique dichotomie gauche/droite.

Bien qu’un certain nombre souhaiterait que la branche originelle garde son chemin survivaliste des années 60, tirant sa source de l’extrême droite aux USA, il n’en est plus ainsi aujourd’hui. Faut-il encore aujourd’hui opposer le neo-survivalisme, et la collapsologie ?

L’adhésion au scénario commun d’un effondrement de la civilisation reste nettement plus prégnant parmi les électorats des formations radicales ou contestataires, de droite comme de gauche. Alors on est d’accord sur un point, l’effondrement de la civilisation a commencé.

Une vision amalgamée et manichéenne du monde sonne ainsi

  • Un/une collapsogue est idéaliste, gaucho, écolo, bobo, collectiviste et hoplophobe.
  • Un/une néo-survivaliste est réaliste, facho, écolo, péquenaud, individualiste, hoplophile.

Les collapsologues sont orientés vers l’écologie, mettant en avant les techniques de la permaculture et de l’habitat autonome. N’est-ce pas la même chose pour les néo-survivaliste ? Il faut vraiment rien avoir à faire de sa vie pour cultiver les différences plutôt que de développer les convergences.

J’espère qu’il est évident pour tous le monde que la prévoyance, l’autonomie hydrique, l’autonomie alimentaire, l’autonomie énergétique, la permaculture, la résilience économique et la défense du domicile n’ont pas de couleur politique.

Si nous sommes d’accord, que vous vivez en 2020 et que votre cerveau dispose encore de capacités intelligentes de changements, oubliez ce vieux monde forgé de certitudes monolithiques. Le monde change, et l’être humain doit s’adapter aussi à ses changements.

Evitez d’entretenir ce ramassis de conneries propulsés par les réseaux sociaux et médiatiques dans un mode de pensées formatées qui chlingue le mouton suiveur décérébré.

Emancipez votre esprit et mettez à jour votre cerveau avant de sentir le vieux.

Voilà, c’était un petit coup de gueule maitrisé.

A bientôt…

A lire aussi :

 

Laisser un commentaire