Bien ganté

Bien ganté

Etre bien ganté est le sujet de l’article vous l’avez compris. Des équipements de protections individuelles (EPI), le plus essentiel est la paire de gants selon moi.

Les gants, dont l’origine remonte jusqu’à l’Antiquité sont des éléments de protection de la main ; manutention (contre l’abrasion), protection contre la chaleur ou le froid (pompiers, métallurgistes, soudeurs), protection contre les produits chimiques ou biologiques (industrie chimique, laboratoires), contre les menaces NRBC, contre les coupures (bouchers)… Ce sont donc des équipements de protections individuelles (EPI) [Source].

1. Les normes

Les gants protègent les mains contre les agressions physiques, chimiques et microbiologiques. Mais attention, ils répondent à un certain nombre de normes en fonction des domaines dans lesquels ils sont employés. Les normes les plus courantes sont :

  • La norme EN 388 (mécanique dont coupure).
  • La norme EN 381-7 (gants tronçonneuse).
  • La norme EN 374 (gants chimique).
  • La norme EN 407 (gants anti chaleur / flamme).
  • La norme alimentaire (gants alimentaire).
  • La norme EN 511 (gants anti froid).

La norme EN388 est celle qui nous intéresse le plus souvent en raison de sa polyvalence. Voici comment comprendre les capacités de vos gants :

La norme EN388

2. Usages et Activités

Les usages des gants sont multiples que cela soit en conditions urbaine, rurale, sportive, professionnelles ou spécifiques, on trouve des gants pour tous les usages car chaque usage offre des spécificités adaptées.

Soit vous utilisez peu ou très peu de gants dans l’année, soit vous en consommez plusieurs paires chaque année. Personnellement les gants sont souvent utilisés pour différents travaux à la maison. Pour cette raison j’utilise des gants différents en fonction de l’activité. Ainsi je peux rationnaliser les achats (les investissements) en fonction de la durabilité ou des spécificités des gants.

Je n’utilise pas par exemple mes gants d’escalade et de rappel pour faire du jardinage ou de la maçonnerie. Les gants de jardinage, de coupe bois ou de gros œuvre c’est au minimum une paire chaque année. Je garde ceux usés de l’année antérieure pour des usages nécessitant moins de protection et plus manipulations sales.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De même, il y a des gants polyvalents et peu utilisés sur lesquels nous devrions pouvoir compter en situations imprévues que nous devons conserver dans nos modules prévoyants (EDC/EDV/BOB…). Je vous conseille simplement de vous faire une expérience sur différents gants et de définir vous-même ceux qui répondent le mieux à vos attentes.

Voici la liste de mes usages réguliers :

  • Jardinage, élagage, tronçonnage, bûcheronage.
  • Randonnée, Bâtonnage, Survie (Bushcraft) …
  • Maçonnerie et gros œuvres.
  • Travail du bois : charpenterie, menuiserie et bricolage.
  • Mécanique : Mettre des chaines, changer une roue, changer des filtres, faire une vidange … 😉
  • Manipulation de produits chimiques …
  • Secours et secourisme
  • Tir : Sportif, Tactique, Chasse, Intervention, FDO, Militaire. 😉
  • Sports : Moto, VTT, Plongée, Escalade, Ski, Voile.
  • Présents dans mes modules EDC, EDV, BOB…

3. Choisir des gants

Au delà des usages normés et réglementés quels sont les critères principaux pour choisir des gants :

  • Le compromis Protection vs Dextérité.
  • L’ajustement et fermeture.
  • Polyvalence.
  • Durabilité (résistance, lavable vs jetable)
  • Le prix de 3 à 100€ (voir plus)

Voici quelques marques de références :

4. Focus sur les gants Trigger Racer-Tactical

La semaine dernière Racer-Tactical m’a proposé d’essayer leur modèle de gants Trigger (EN388 EN388 1111P). A la base, je ne connais pas la marque Française. L’idée du test est de la comparer à des gants tactique de tir et pour le cas présent aux gants Mechanix Wear Element. J’ai choisi une mise à l’épreuve sur l’AR15 qui permet de mettre en évidence plus de point de maniement qu’un pistolet semi-automatique.

A propos de Racer-Tactical

L’aventure RACER TACTICAL a très récemment vu le jour mais ses débuts sont plus lointains.

Dans sa quête de l’excellence dans les produits, RACER a croisé le chemin de l’IRBA (Institut de Recherche Biomédical des Armées) il y a plusieurs années. Le bureau R&D de la marque a donc commencé à travailler dans l’ombre sur divers projets pour l’Armée et les Forces de l’ordre.Tout au long de nos projets et collaborations, nous avons constaté qu’il y avait un manquement dans la partie équipement des mains et les opérateurs nous le répétaient souvent.

C’est pour cela qu’en 2018 nous avons commencé à développer des gants dédiés à cet univers en apportant notre savoir-faire et nos technologies venant des sports extrêmes principalement.*

2020 signe notre arrivée avec RACER TACTICAL.
Nous sommes RACER, nous sommes gantier.

Marque Française depuis 1927.

Epreuve des Triggers Racertactical pour une séance de tir AR15 :

    • Ajout et retrait du porte culasse (Neutralisation) = Pas de différence sans gants.
    • Réglage visée ouverte (Hausse + Dérive) = Manque de précision sur manipulation du bout des doigts avec micro-clé.
    • Réglage Red dot +/- Intensité = Pas de différence sans gants.
    • Armement = Plus agréable de manipuler le levier d’armement rugueux.
    • Simulation incident de tir =  Peu de différences sans gants.
    • Tir (pontet) = Ajustement de taille sur extrémité index.
    • Manœuvre cran de sécurité = Peu de différences sans gants.
    • Prise garde-mains = Très bonne préhension du canon fluté et protection à la rugosité Picatinny.
    • Chargement chargeur = Pas de différence sans gants.
    • Manipulation de munitions = Petite perte de dextérité.
    • Approvisionnement chargeur = Peu de différences sans gants.
    • Résultat sur cible à 50 m = Pas de différence sans gants.
    • Protection contre le froid à 5° = Protection thermique suffisante.
    • Liberté et agilité poignet = Très bien.
    • Sensation touché = Plutôt bien.
    • Tactile = Oui.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Si je compare le modèle Element (Tactique) de Mechanix Wear, ce dernier le surpasse uniquement en termes de protections EN388 2131 et protection au froid. Ce modèle Element fait moins bien sur toutes les situations ci-dessus évoquées. Donc même si le prix du modèle Trigger est un peu supérieur (39€), il me semble mieux adapté en dextérité malgré une protection inférieure. Ce n’est absolument pas le bilan RetEx de ces deux paires de gants, mais une première impression que je confirmerais ou pas d’ici quelques temps.

5. Conclusion

Vous l’aurez compris, mon usage des gants est régulier et adapté aux activités outillées. Un gants couvrants tous les besoins n’existe pas. Certains sont plus polyvalent que d’autres, mais globalement si vous utilisez vos mains et que vous êtes un manuel, vous ferez l’acquisition de plusieurs types et modèles. Si vous n’êtes pas manuel et plutôt urbain, il semble que le critères chaud et tactile vous conviendront sans problème. Pour ma part, c’est une vingtaine de gants qui constitue mes protections individuelles.

Comme toujours les gants n’étant pas taillés sur mesure, il y a forcement des déceptions quant à l’ajustement de la taille sur nos mains. Je retiens personnellement (par rapport à la forme de mes mains), 5 points complexes à traiter par les fabricants :

  • l’ajustement du pouce souvent trop large,
  • la longueur des doigts trop longue avec une paume serrée,
  • la longueur des doigts trop courte pour une paume ajustée.
  • les bourrelés de coutures à l’extrémité des doigts,
  • La fermeture du poignet trop lâche.

6. La playlist Youtube

Laisser un commentaire